mouqawalati

esSalamou 3alaïkoum, salut, azzul, hi, saha, hola
mouqawalati

forum de rencontre des créateurs d'entreprises, des business-angels, des consultants & des fournisseurs d'équipements

Prévision actuelle sur l’Algérie


Navigation


    Un dossier Ansej bloqué pour un motif étrange

    Partagez

    Warren Buffet

    Messages : 4
    Date d'inscription : 02/12/2010

    Un dossier Ansej bloqué pour un motif étrange

    Message par Warren Buffet le Lun 20 Juin - 14:07

    Le parcours du combattant n’en finit pas pour le jeune chômeur, B.B.H, demeurant à Haï Nasr, dans la commune de Chlef. Il a frappé à toutes les portes mais son dossier demeure toujours bloqué au niveau de l’ANSEJ pour un motif pour le moins étrange. «Ce dossier, qui a abouti, après plus d’une année, a été rejeté par l’ANSEJ prétextant ma dépression qui a été, pourtant, médicalement suivie et guérie» souligne le plaignant dans sa requête adressée au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale. Sans en préciser le motif exact, l’agence de Chlef a justifié son rejet, notifié le 7/02/ 2011, par «la lettre émanant de notre direction générale par laquelle on nous demande l’arrêt des procédures de financement».

    Or, indique l’intéressé, «après plusieurs correspondances et déplacements à Alger, un responsable de ladite direction, en l’occurrence M.Bouaoud, m’avait demandé de lui apporter un certificat d’aptitude de la DAS pour débloquer mon dossier, ce que j’ai fait en temps voulu». Il déclare avoir produit des certificats médicaux de spécialistes, dont celui du médecin conseil de la DAS, qui attestent que «le jeune Bouzeghti est bien guéri et est apte à exercer une profession libérale». Il a aussi exhibé les documents par lesquels la même agence de l’ANSEJ et la Banque lui ont notifié leur accord pour la concrétisation de son projet (ouverture d’une agence de location de voitures). «J’ai dépensé plus de 70 millions de centimes pour les formalités administratives et versé 37 millions auprès de la banque au titre de l’apport personnel, pour pouvoir bénéficier d’une activité qui me permettrait d’être à l’abri du besoin.

    Malheureusement, mon rêve s’est brisé contre le mur de la bureaucratie» a-t-il déploré. Par conséquent, le jeune chômeur sollicite, une nouvelle fois, les autorités concernées pour une prise en charge urgente de son problème.
    el watan du 16.06.11

    birdy16

    Messages : 1
    Date d'inscription : 20/06/2011

    IL N'EST PAS SEUL

    Message par birdy16 le Lun 20 Juin - 14:17

    Je suis medecin installé en France ou j'ai fait ma spécialité. En 2005, j'ai décidé de revenir en algérie et m'installer en cabinet libéral sur Tlemcen. Ne disposant pas des moyens necessaires pour l'équipement du cabinet, j'ai sollicié l'ANSEJ pour un montant de 8 milllions DA. Après un an et 4 aller-retours france algerie, je suis enfin reçu par le directeur qui me dit texto : " que voulez vous faire avec 8 M DA, vous n'allez quant même pas ouvrir une clinique", je lui explique que je suis chirurgien formé dans les meilleures écoles parisiennes et que j'ai besoin de matériel adapté pour prodiguer des soins de qualité qui n'étaient pas assurés en algérie; il me rétorqua : "combien tu vas prendre pour une consultation? pas plus de 500 DA, il faut pas rêver! je ne vais pas attendre 100 ans pour que tu rembourses ton prêt. A la rigueur, tu m'aurais dit que c'est pour un café ou pour acheter un Carzane, je comprends, je t'aurai donné même 1 milliard car je sais que là tu peux rembourser". texto. Je lui réexplique, factures proforma à l'appui, que le matériel coute très cher mais rien à faire. Je le revoie le lendemain en compagnie de mon père (à mon âge 37 ans), ancien cadre au ministère des finances, pour lui réexpliquer que mon dossier n'est pas à risque, et là il accepte gentillement de me débloquer 4,2 M DA. J'accepte l'offre (je renonce à une partie du matériel)mais entre temps à ma surprise le prix fixé sur les proforma a augmenté en un an et les factures de mon dossier n'étaient plus à jour (augmentation de 350000 DA). Pour tout recalculer, il m'a fallu une deuxième année et mon dossier fut enfin accepté. Deuxième étape, je vais aux impots pour déclarer le matériel à acheter pour pouvoir bénéficier du prix hors taxe. Je suis parti les voir à 6 reprises et à chaque ils me regardaient avec un air malicieux "ah voila notre medecin parisien" et en me sortant à chaque fois un petit problème de procédure. Après un an, je craque et demande à mon père de vois avec le centre des impots à alger où les fonctionnaires ne comprennet pas que ça perdure depuis si longtemps et ils appellent le responsable du bureau de Tlemcen. Lors d'un nième aller retour paris tlemcen, je pars confiant aux centre des impots et là stupéfait, le directeur me sermonnant:"ah maintenant tu fais intervenir le piston, et bien tu vas vois, je te harcèlerai avec des contrôles fiscaux dès ta première année d'installation"; je ne dis rien. 6 mois plus tard, ça coince!
    avatar
    mouqawal
    Admin

    Messages : 53
    Date d'inscription : 15/02/2010
    Age : 106
    Localisation : Alger

    C'est le cas de tout les projets interessants

    Message par mouqawal le Mar 21 Juin - 11:16

    je puis vous assurer que c'est le cas pour tout les projets hors transport et restauration rapide. Pourquoi?
    Une raison parait valable est que à tout les niveaux nous n'avons pas en face de l'investisseur, un interlocuteur qui puisse assurer un accompagnement en tant que conseiller qui comprend et surtout qui connait les étapes de la création d'entreprise, capable de tenir une conversation objective sur les projets eux même.
    Dans votre intervention "birdy16" vous n'avez pas parlé de votre étude de marché car si vous l'auriez présenté le préposé à l'ANSEJ n'aurait pas pu vous narguer avec les 500 Da de consultation. Pour les services des Impôts, votre cas est un standard. Tenez moi, par exemple, qui a un cabinet de consulting, je viens de me rendre compte que depuis 2007, les services des impôts de ma circonscription, me comptabilisent en tant que activité au régime forfaitaire alors que chaque année je dépose un bilan et paye mes redevance en tant que contribuable soumis au réel... Donc ce que vous abordez Monsieur est bien plus anodin que ce qui se passe dans la réalité. Pour résumer, L’État, a part l'argent, n'a pas les moyens de sa politique et c'est cela qui nous perdra.

    Contenu sponsorisé

    Re: Un dossier Ansej bloqué pour un motif étrange

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 18 Déc - 23:25